Tendances ventes immobilières à Nice




estimation appartement gratuit

La Côte d'Azur résiste le plus à la baisse du prix immobilier qui touche une grande partie du territoire français. Cette région a en effet plusieurs potentialités qui permettent aux vendeurs de rester opiniâtres. C'est presque la même chose sur toutes les villes de la région telles que Nice, Saint-Tropez, Cannes et Antibes. En tout cas, Nice, la capitale azuréenne, reste la ville la plus chère en immobilier parmi les villes de province de la France.



Réalité sur la baisse de prix



Il est vrai que la baisse de prix de l'immobilier est généralisée sur toute la France depuis 2011. Il en est de même à Nice, mais la baisse est marquée en légère pente. Celle-ci peut aller jusqu'à moins 30 % dans certaines villes de la France. Toutefois, c'est tout simplement inimaginable dans la ville de Nice. Les acheteurs peuvent espérer environ 5 % de baisse de seulement selon le quartier. Quoi qu'il en soit, les acquéreurs peuvent négocier jusqu'à 15 % du prix affiché en vitrine. Le prix au m2 à Nice est en moyenne de 3500 euros.



Quel est l'état global de l'immobilier à Nice ?



À la différence des autres villes de la Côte d'Azur comme Saint-Tropez et Cannes, Nice n'a pas vraiment une vocation touristique. La situation économique de Nice reste quand même très développée. Il bénéficie de sa proximité au deuxième aéroport international de France et c'est l'une des raisons pourquoi le secteur immobilier dans cette ville résiste si bien à la baisse.



Quelques exemples des tendances de vente



Le prix de l'immobilier de l'ancien reste à peu près le même quelle que soit l'année de construction. À titre d'exemple, un bien immobilier à deux pièces des années 70 coûte 110 000 euros contre un bien à trois pièces des années 2000 pour 150 000 euros. Par ailleurs, ils ont tous connu une légère baisse. Celle-ci est de 6 % dans le quartier populaire de Pasteur, 5 % dans le nord de Nice et 2 % dans le secteur des riches étrangers à Mont-Boron.


ch be lu ca